AU VIF

Pêcher la perche au vif

 

Le Matériel
Perche au vif
Canne à lancer léger de 3 à 4 m (scion souple)
Moulinet Tambour fixe
Nylon de pêche : 20 à 28/100
Flotteur fusiforme (genre toulousain)
Hameçon simple n°7 ou 8


 

La perche au vif figure parmi les meilleures techniques durant tout l'été et l'automne, et demeure en toutes circonstances irremplaçable pour la capture des très grosses perches. Les alevins brillants de petite taille (3 à 4 cm) sont les plus prenants, tels que gardons, chevesnes, vandoises, ables, ablettes, vairons.
Pour les grosses perches, il est préférable d'utiliser des vifs de 5 à 10 cm. Le poissonnet est esché par le nez, la pointe de l'hameçon tournée vers l'extérieur en clouant les deux lèvres, ou au niveau du pédoncule caudal.

 

   

L'action de pêche

Perche au vif

Après avoir abordé discrètement les rives, on procède par tâtonnements successifs à un réglage approximatif du flotteur, de manière à d'abord pêcher la perche au vif au ras du fond. Inutile d'insister trop longuement, et mieux vaut, dans tous les cas, préférer prospecter le maximum de postes à toutes les hauteurs de la colonne d'eau que de s'attarder sur un secteur qui, au bout de quelques minutes, n'a pas livré ses habitants.
En rivière, on confie la ligne au courant. Pêchez la perche au vif à proximité des obstacles intéressants (arbres immergés, rochers, herbiers). A la touche, franche, on rend la main quelques secondes avant de ferrer, fort mais sans brutalité excessive afin de ne pas déchirer les fragiles membranes labiales du poisson, ce qui provoquerait un décrochage

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×