COMPORTEMENT

LE BLACK BASS

 

 Description :

 

Bien que sa silhouette évoque vaguement celle de la perche (d'où ses divers autres noms), le black bass n'est pas un percidé. Sa tête est relativement grosse, avec une bouche s'ouvrant largement, mais dont les mâchoires ne sont garnies que de fines et courtes dents, l'inférieure débordant largement sur la supérieure. Le dos porte deux dorsales: la première est peu élevée mais comporte des rayons durs et piquants; la seconde, plus haute et arrondie, est souple. Les écailles sont bien visibles; le dos est gris-vert à grisvert foncé, les flancs vert clair et le ventre blanc; cette robe, à dominante verte, est semée de petites taches noires en rangées parallèles. Chaque opercule porte une tache foncée à son angle supérieur. Dans son aire d'origine, il atteint une taille relativement importante: jusqu'à 10 kg; mais en France, un black bass de 3 à 4 kg est plutôt rare; bonne taille courante : 1,5 à 2 kg. Il est courament appellé " Bass ".

 

 

  Comportement :

   

Le black bass vit indifféremment en rivière ou en lac, pourvu que l'eau n'y soit pas trop froide: au moins 18 °C au printemps. C'est ce qui explique qu'on le trouve essentiellement dans la moitié sud de la France, ainsi que dans les rivières lentes du bassin de la Saône et plutôt dans les étangs et les lacs, dans les canaux ou les cours d'eau au courant lent. À la belle saison, il se tient dans les faibles profondeurs, dans les secteurs riches en herbiers, nénuphars et roseaux, mais dès les premiers froids, il commence à descendre progressivement vers les fonds plus importants.

La première clé du comportement du black bass semble être la recherche permanente de sa «température de confort», qui régit ses déplacements (verticaux au fil des saisons et horizontaux au long d'une journée) ainsi que ses périodes d'activité alimentaire. Il est connu pour être d'humeur très fantasque, pouvant bouder tous les appâts et tous les leurres qu'on lui passe devant le nez, tandis qu'il se tient absolument immobile, bien visible, sous quelques décimètres d'eau; d'autres jours, il saute sur tout et n'importe quoi, au point qu'on peut en capturer plusieurs dizaines sans changer de place en quelques heures! La seconde clé est la diversité de son régime alimentaire. Il se reproduit de fin avril à début juin, le mâle élaborant un nid sur fond de gravier ou de sable, puis, une fois que la femelle y a déposé ses neufs, gardant ces derniers et ensuite les tout jeunes alevins contre les prédateurs. Malgré cela, la fraie ne réussit que très irrégulièrement et c'est sans doute ce qui explique l'instabilité des peuplements de black bass, que l'on ne parvient à maintenir, bien souvent, qu'au prix de réalevinages répétés.

 

 

  Régime Alimentaire :

 

Chasseur de petits poissons qu'il poursuit jusqu'à la surface, fouisseur d'écrevisses sur le fond, friand de grenouilles qu'il va chercher jusque sur les nénuphars, le black bass est aussi grand consommateur de vers de terre, de têtards, de larves, d'insectes terrestres se débattant à la surface, etc.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site