AU VER MANIE

Pêcher le sandre au ver manié

 

Le Matériel
Sandre au vif
Canne à mort manié de 2.50 à 3.50 m (légérement plus souple qu'au poisson Mort)
Moulinet Tambour fixe léger
Nylon de pêche : 24 à 28/100
chevrotine 6 à 10 g suivant profondeur
Hameçon: Un triple n°6 à 8 ou 2 simples n° 10 et 6

 

Cette technique agréable et simple a été élaborée par les pêcheurs de sandre qui peuvent ainsi continuer à traquer leur poisson favori en période de fermeture spécifique du brochet. Le ver est d'ailleurs particulièrement attractif à cette époque de l'année, qui correspond aux crues de début de printemps. Il ne s'agit en aucun cas d'une technique de substitution qui, correctement maîtrisée, réussit en toute saison.


 

Les vers


Sandre au ver
Nature des vers et présentation

On choisit de beaux lombrics à tête noire dont la taille varie de 12 à 15 cm.

Le ver est esché en le piquant en 3 fois immédiatement en arrière de la tête si l'on utilise un hameçon triple, en deux fois de manière à former une petite boucle avec un hameçon simple. 

Il s'agit de laisser pendre le corps librement de manière à obtenir une allure souple et ondoyante.



L'action de pêche


Sandre au ver

On effectue un lancer sous la main en souplesse, en freinant la chute grâce à une action de l'index sur le nylon, afin d'éviter de déchirer le ver par une arrivée trop brutale et de bien déployer l'empile. On contrôle ensuite la descente jusqu'au fond, en maintenant la bannière tendue, avant de relever le scion d'un mouvement sec : l'appât va décoller de 20 à 30 cm. On accompagne à nouveau sa descente, avant de recommencer le même manège, tout en prenant bien soin de conserver un contact permanent avec le fond. Ces tirées sont effectuées en alternance avec des tressautements. Il est important de varier la vitesse de récupération, afin d'imprimer une nage ondulatoire au ver et de laisser reposer l'appât quelques instants sur le fond entre chaque tirée et relâcher. En effet, les touches se produisent souvent pendant ces courts instants et se traduisent alors par une tirée nette et visible en surface, on les sent parfaitement à la main lorsqu'elles surviennent lors d'une traction, le sandre aspirant littéralement le ver. On répond à l'attaque par un ferrage instantané.




Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site