Le matériel pour la pêche des carnassiers au lancer

Le matériel pour la pêche des carnassiers au lancer

 

Une truite de rivière de 150 g ne se pêche pas de la même manière ni avec le même matériel qu'un sandre de 5 ou 6 kg vivant dans un lac de barrage, à plusieurs dizaines de mètres de profondeur. Il est donc très important, autant pour l'efficacité que pour l'agrément, de bien adapter son matériel aux poissons convoités et aux conditions de pêche. En fonction du poids des leurres, ou des appâts, on a pris l'habitude de classer la pêche au lancer en plusieurs catégories.


Le lancer ultra-léger, pêche de surface où le poids à lancer ne dépasse pas 4 g s'adresse à des poissons petits ou moyens tels la perche, black-bass ou la truite dans des rivières ou étang peu importants et de faible profondeur.

Le lancer léger se pratique en rivière comme en étang à l'aide de leurres, ou d'appâts, pesant de 5 à 12 g et s'adresse à toutes les espèces de poissons pêchables au lancer dans les conditions les plus courantes. C'est ce type de lancer qui est recommandé aux débutants, ou à ceux qui pratiquent dans des endroits variés, sans pour cela vouloir se munir d'un équipement complet. Malgré son apparence fragile, un bon matériel de lancer léger bien équilibré permet de se rendre maître d'assez gros poissons, à la condition de ne pas faire preuve d'une brutalité excessive.

Le lancer mi-lourd s'adresse exclusivement à de gros poissons : brochets ou sandres à l'aide de leurres ou d'appâts pesant de 15 à 50 g.

 

Le Lancer Lourd s'adresse uniquement à la pêche du silure à l'aide de leurres ou d'appâts pesant de 50 à 150 g.

 

Les cannes à Lancer

 


Beaucoup de pêcheurs au lancer se laissent séduire par des cannes trop courtes. Mais si une canne de 1,50 m lance aussi loin, et avec autant de précision qu'une autre mesurant 2,20 m, cette dernière, permet un meilleur contrôle de la ligne ainsi qu'une manoeuvre du leurre plus efficace sans être beaucoup plus encombrante. II convient donc de ne pas trop descendre en dessous de cette longueur et de choisir un article dont l'action correspond au goût du pêcheur en sachant qu'une action lente maltraite moins les fragiles appâts naturels (les poissons morts, par exemple, qu'une canne d'action rapide).
Le nombre et la qualité des anneaux qui voient à chaque séance défiler des kilomètres de fil sont également de la première importance ainsi que le système de fixation du moulinet. Aux fixations à vis, préférer des bagues coulissant sur toute la longueur de la poignée qui permettent, en variant la position du moulinet, de modifier légèrement la puissance et l'action de la canne. En montant le moulinet vers le haut de la poignée, on réduit la longueur utile de la canne en la rendant plus puissante et plus rapide, tandis qu'en le descendant vers le talon on ralentit l'action et on abaisse la puissance. Cette possibilité est particulièrement intéressante pour les cannes qui ont la possibilité de lancer une gamme de poids étendue.

 

 

Le Moulinet

 

 

De préférence, la taille et le poids du moulinet doivent être adaptés aux caractéristiques de la canne. II ne serait ni rationnel ni agréable d'affubler une légère canne à lancer ultra-léger d'un gros moulinet prévu pour le lancer lourd. Éviter cependant les micro-moulinets dont la bobine d'un diamètre inférieur à 3,5 cm favorise le vrillage des fils fins comme ceux qu'on emploie pour là pêche à l'ultra-léger.
Préférer les moulinets de taille normale. De toute façon, un moulinet à lancer étant toujours placé sous la main du pêcheur, son poids ne joue pas beaucoup sur l'équilibre de l'ensemble. II ne faut pas oublier qu'il existe des modèles de taille raisonnable et de poids réduit. Même s'il est conseillé de pêcher lentement, choisir, de préférence, un modèle à récupération rapide (environ 70 cm par tour de manivelle) qui autorise des changements de vitesse de récupération du leurre amplifiant les variations de régime de rotation de la manivelle.
En se procurant plusieurs bobines interchangeables en même temps que le moulinet, il est possible d'adapter le diamètre du fil aux conditions de pêche par simple échange de la bobine

 

 

Les Nylons

Le diamètre du fil doit être adapté au mode de pêche pratiqué ainsi qu'au poids lancé. La longueur disponible est également variable. En pêchant à l'ultra-léger, on lance souvent à courte distance et il est inutile de charger la bobine du moulinet de plus de 50 m de fil ; il est préférable de changer le fil assez souvent plutôt que de tenter de faire durer une bobine de 100 m. Pour la pêche au lancer léger, ou lourd, 100 m de nylon sont suffisants, sauf pour la pêche du silure dans des rivières larges et puissantes où une longueur portée au double peut servir de réserve dans le cas d'une rencontre avec un poisson particulièrement gros et combatif.
Dans tous les cas, les bobines des moulinets doivent être complément remplies afin de ne pas freiner le déroulement du fil en frottant sur les flasques. Un freinage du fil trop important fait perdre de la précision et de la distance. Enfin, il faut savoir que l'extrémité du fil est sujette à l'abrasion en frottant sur le fond et il ne faut pas hésiter à en supprimer périodiquement 1 ou 2 m afin d'éviter les points de faiblesse.

 

Il est très important de toujours assortir le diamètre du nylon en fonction du poids à lancer, voici les valeurs dont il ne faut pas trop s'écarter.


                                                                                     

Poids du Leurre Diamètre du Nylon Poissons recherchés
- de 4 grammes 12 à 16/100 Perche, Truites, Black-Bass
4 à 7 grammes 16 à 20/100 Sandre, Perche, Truite, Black-Bass
8 à 12 grammes 20 à 24/100 Brochet, Sandre, Perche, Truite
15 à 20 grammes 24 à 28/100 Brochet, Sandre
20 à 50 grammes 30 à 35/100
50 à 150 grammes 40 à 60/100 Silure

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×