AU VER

Pêcher la perche au ver

 

Le Matériel
Perche au ver
Canne à lancer léger de 4 à 5 m (Type Truite au Toc)
Moulinet Tambour fixe léger ou ultra-léger
Nylon de pêche : 18 à 20/100
Hameçon fin n° 12 ou 14

 

Les vers de terre, faciles à récolter en abondance, communs partout, sont l'esche de base du pêcheur de perche. Le gros lombric à tête noire ou, mieux, le ver de terreau sont les plus prenants. Selon leur taille, ils sont eschés sur des hameçons n°8 à 12.

 

L'action de pêche

Perche au ver

Après avoir abordé discrètement les rives, on procède par tâtonnement successif un réglage approximatif du flotteur, de manière à d'abord pêcher la perche au ver au ras du fond. Après avoir lancé la ligne, il est très important, surtout en eau stagnante, d'imprimer à l'esche un travail de dandine qui la fait monter et descendre, suivi de balancements latéraux. Inutile d'insister trop longuement, et mieux vaut, dans tous les cas, préférer prospecter le maximum de postes à toutes les hauteurs de la colonne d'eau que de s'attarder sur un secteur qui, au bout de quelques minutes, n'a pas livré ses habitants. La pêche de la perche au ver est donc une pêche itinérante à mon sens.
En rivière, on confie la ligne au courant. On procède ensuite, lorsque le flotteur parvient à proximité d'obstacles intéressants (arbres immergés, rochers, herbiers etc ...), procédez à des tirées et des relâchés qui animent l'esche de manière très attractive pour la perche et qui peuvent inciter une récalcitrante à mordre.

Le ferrage

Perche au ver

La touche de la perche au ver est franche, on rend la main quelques secondes avant de ferrer, sans brutalité excessive afin de ne pas déchirer les fragiles membranes du poisson, ce qui provoquerait un décrochage.




Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site