PECHE DU BLACK-BASS

  • AU VIF

    1 AU VIF
     Pêche du black bass au vif   Le Matériel Canne à lancer léger de 2,30.Moulinet Tambour fixeNylon de pêche : 24 à 28/100   Ce n'est pas le mode de pêche de prédilection du Black bass ( Le Black bass aux leurres étant meilleur ), mais essayez la pêche à la Grenouille, c'est incroyable !!!!     Le black bass au vif -poisson- Le matériel et les montages sont sensiblement identiques à ceux décrits pour la pêche à la ligne flottante de la perche. Le vif est lancé en direction des postes présumés puis déplacé au bout de quelques minutes de poste en poste. Il peut être immergé à fond, l'hiver, sur une plombée coulissante. La perche-soleil constitue un vif très apprécié. Il faudra toutefois privilégier les petits vifs, un vif trop gros sera delaissé, préférez les petits poissons comme le gardon ou le rotengle de 8-9 cm maximum, le goujon est un excellent vif pour la pêche du black bass au vif. Le black bass au vif -L'écrevisse- L'écrevisse, eschée à un hameçon simple n° 4, est propulsée à proximité des postes à l'aide d'un buldo, puis ramenée lentement. On peut l'utiliser avec bonheur selon la technique de la 'tirette' . Il s'agit là d'un excellent appât, très prisé du black bass, surtout l'écrevisse américaine (la seule dont l'emploi est autorisé), dans les tailles 5-7 cm. Les sujets à carapace molle sont spécialement appréciés. Le black bass au vif -Grenouille- Attention il est interdit de pêcher à la grenouille dans certaines régions. C'est le roi des appâts naturels en période estivale. Le black bass se donne tant de mal pour la capturer qu'on ne peut nier la véritable fascination qu'exerce sur ce prédateur le sympathique amphibien. La grenouille permet, de fin juin à mi-septembre en général, selon la législation, de capturer les black bass qui se tiennent juste sous la surface, embusqués parmi les nénuphars. L'une des meilleures manières de la présenter et de contrôler son travail est de l'escher à un hameçon simple n° 4 à 5 (dans ce cas, les deux lèvres sont clouées) fixé à une potence de 20 cm dont le noeud de jonction avec le corps de ligne est situé à 1 m environ d'un buldo peu rempli d'eau. L'appât est propulsé avec douceur, puis ramené parmi les nénuphars en le faisant sautiller. La touche est spectaculaire, le bass bondissant hors de l'eau pour s'emparer de l'amphibien convoité, en effectuant parfois des chandelles stupéfiantes. Le ferrage est souvent instantané, sans intervention du pêcheur.
  • AUX LEURRES

    1 AUX LEURRES
    Pêche du black bass aux leurres     Le Matériel Canne à lancer léger de 2,30.Moulinet Tambour fixe plus léger possibleNylon de pêche : 24 à 28/100     Si l'on a la chance de se trouver en présence d'un plan d'eau où le Black Bass est en bonne densité, aucune hésitation, c'est aux leurres artificiels qu'il faut le pêcher si on veut vraiment se donner du plaisir et de l'émotion... Certes, il mord parfaitement aux appâts vivants, mais c'est bien dans les techniques les plus sportives qu'il fait la démonstration de ces qualités qui ont toujours fait de lui l'adversaire favori des pêcheurs américains. Le Black Bass est connu pour le nombre et la diversité, voire l'extravagance, des leurres susceptibles de provoquer son attaque. Il est impossible de les décrire tous, surtout si, comme il se doit, on prend en compte ceux qui figurent dans les pages des catalogues américains; mais on peut les regrouper en plusieurs catégories en fonction de l'action de pêche qui leur est propre.     Les cuillers ondulantes Les seules cuillers ondulantes réellement adaptées à la pêche du Black Bass, créées pour satisfaire la clientèle américaine, sont presque introuvables en France. Elles doivent répondre à plusieurs contraintes: les palettes, minces et allongées, mesurent 6 à 8 cm et pèsent de quelques grammes à 20 g. Elles sont terminées par un hameçon simple fort de fer ou un triple dont l'habillage est très important. Des filaments de plastique ou un toupet de plumes excitent en effet la convoitise du poisson. Si la palette peut être unicolore, des couleurs variées sont à rechercher, agrémentées de points noirs, rouges, jaunes ou verts, ou de zébrures multicolores. Les cuillers lourdes sont utilisées l'hiver, quand les black bass ont rejoint les profondeurs. Des modèles très légers peuvent se montrer efficaces l'été, ramenés juste sous la surface. Les cuillers tournantes Bien qu'il ne s'agisse pas à proprement parler d'un leurre adapté à la pêche du Black Bass, n'importe quel modèle de cuiller, dans les tailles comprises entre 1 et 4, peut capturer le carnassier le jour où il est en appétit !On augmente ses chances en misant encore sur la fantaisie: palettes aux couleurs variées, habillage de l'hameçon tel que pompon de laine rouge, plumet, teasers de toute nature en matière plastique souple, poissonnet en plastique. Les cuillers plombées en tête sont utilisées l'hiver ou au coeur de la canicule pour rechercher le black en profondeur. Les modèles à plombée axiale sont préférés pour prospecter en été juste sous la surface. La récupération d'une cuiller tournante doit être lente et irrégulière, saccadée. La cuiller, très en vogue en France, est peu utilisée aux États-Unis. On ne peut en effet pêcher correctement en surface, ni effectuer les temps morts fréquemment mis à profit par le black pour attaquer.   Les poissons-nageurs   Il en existe des centaines, dont la plupart montrent des formes extravagantes. Ce sont les leurres à Black Bass par excellence, dans la mesure où ils montrent une grande souplesse d'utilisation, et sont conçus pour pêcher à tous les niveaux de profondeur selon les modèles. Certains sont flottants, d'autres plongeants. Ils sont le plus souvent brillamment colorés, et leur conception autorise toutes les allures de récupération, y compris les trémoussements sur place avant une soudaine traction, auxquels le Black Bass est si sensible. Les premiers poissons-nageurs spécifiquement destinés au black bris furent les Floppy et les Plucky, aujourd'hui détrônés par les imitations en bois telles que les Rapala ou les Creek-Chub. Les tailles les mieux adaptées varient de 7 à 15 cm. Il convient d'éviter de propulser directement le leurre sur un poste ou, pire, sur unpoisson repéré. Trop de pêcheurs sont convaincus de l'utilité de surprendre le black et de l'inciter à mordre en le bombardant, alors qu'ils ne font qu'éveiller sa méfiance ! Lorsqu'on utilise des leurres de surface, on attend ensuite quelques instants avant d'entamer la récupération. Les pêcheurs américains affirment que, pour tenter les gros blacks, le leurre doit demeurer immobile au moins 2 mn. Sans aller jusque-là, 10 à 20 s sont souvent nécessaires avant de le faire se trémousser sur place, puis de donner 2 ou 3 coups de manivelle qui ont pour effet de le faire plonger en créant des bulles et un léger remous. Lorsque le leurre remonte, il se fige à nouveau avant d'être dandiné sur place selon le même manège. Si la lenteur de cette allure n'est pas respectée, le black abandonne la poursuite, rate le leurre ou se décroche au ferrage.La touche ne se traduit pas forcément par une attaque spectaculaire : il peut s'agir dans certains cas d'un léger mouvement de houle auquel on répond par un ferrage immédiat. Les leurres souples Ils n'ont rien à envier, en matière de créatures invraisemblables, aux mouches et autres poissons-nageurs destinés au black. Les plus anciens, les plus simples et sans doute encore les meilleurs, figurent plus ou moins de gros lombrics, des chatouilles ou des chenilles. Il en existe une infinité de modèles plus ou moins élaborés, enfilés sur un hameçon spécial anti-herbe, précédés ou non d'un casque ou d'un plomb sphérique en guise de lest, selon que l'on pêche au fond ou en surface.Certaines formes déploient des appendices, pattes, queues, antennes, qui peuvent évoquer alors des grenouilles, des têtards, des alevins, des écrevisses et autres monstres imaginaires...Les montures lestées sont ramenées au ras du fond en alternant sautillements sur place et glissés. Elles peuvent également se déplacer entre deux eaux, en une nage lente, hésitante, imprimée par des mouvements de tirées et de relâchés.Les montures dépourvues de plombées sont ramenées en surface à la manière d'un popper. L'action de pêche On lance sur les chasses ou les postes présumés, discrètement, un placage bruyant n'étant pas nécessaire pour attirer l'attention du Black Bass. La chute du leurre suffit à le mettre en alerte. Il est important de veiller à étendre la soie bien droite. Le popper doit ensuite rester immobile au moins 10 s, le temps que les rides formées par sa chute à la surface disparaissent. C'est en effet souvent durant cette phase qu'il attaque! Si rien ne se produit, on effectue une tirée sèche, exercée sur la soie de la main gauche, d'environ 10 cm, de façon à provoquer le fameux éclaboussement et le petit bruit caractéristique. Le leurre est à nouveau immobilisé /c'est très important/. On peut alterner ces manoeuvres avec des tremblements sur place imprimés de la pointe du scion. Les faux lancers sont réduits au minimum, et le plan de battement du scion franchement décalé entre le lancer arrière et le lancer avant évite au leurre de venir percuter la canne et d'occasionner de sérieux dégâts. Le pêcheur doit conserver une attention constante sur son leurre. La touche n'est en effet pas forcément spectaculaire, et peut se traduire par un gobage très discret exigeant toutefois un ferrage rapide et puissant. Il est inutile d'insister trop longuement sur le même poste, les gros blacks attaquant souvent au premier passage.
  • AU VER

    1 AU VER
    Pêcher le black bass au ver     Le Matériel Canne à lancer léger de 2,30.Moulinet Tambour fixeNylon de pêche : 24 à 28/100     L'action de pêche Black bass au ver   Les vers sont tous bons bien qu'une légère préférence est à noter pour le ver de terre à tête noire (Lombric), sûrement parceque c'est le ver plus gros et donc le plus visible/appétissant ... Le ver de terreau donne aussi de bon résultat.Il peut être présenté à fond, esché sur une plombée classique, ou fixé à une ligne flottante. Cette bouchée de choix pour le black bass est réellement efficace lorsqu'elle est utilisée en surface, non lestée, et ramenée lentement en alternant tirées et périodes d'arrêt plus ou moins prolongées. Une excellente technique pour le black bass au ver.   La touche est souvent brutale. Il convient d'y répondre par un ferrage immédiat car le poisson aspire littéralement le lombric. Dans certains cas, elle est discrète, d'où l'intérêt d'utiliser un fil fluorescent qui permet de noter le plus imperceptible déplacement anormal. Lorsqu'on utilise un lancer puissant, il peut être utile de lester le lombric à l'aide d'un buldo afin de mieux propulser l'appât. Dans ce cas, le bas de ligne mesurera 40 cm, armé d'un hameçon n° 4 ou 5. Bien sûr, l'image d'un lombric nageant au ras de la surface n'est pas très conforme au mode de vie de cet invertébré, mais le black bass apprécie... et c'est bien là l'essentiel ! Un vif non lesté peut être utilisé au ras de la surface de la même manière ! En conclusion, la pêche du Black bass au ver peut être une très bonne technique, mais les puristes préféreront la pêche aux leurres car plus sportive.
  • COMPORTEMENT

    1 COMPORTEMENT
    LE BLACK BASS    Description :   Bien que sa silhouette évoque vaguement celle de la perche (d'où ses divers autres noms), le black bass n'est pas un percidé. Sa tête est relativement grosse, avec une bouche s'ouvrant largement, mais dont les mâchoires ne sont garnies que de fines et courtes dents, l'inférieure débordant largement sur la supérieure. Le dos porte deux dorsales: la première est peu élevée mais comporte des rayons durs et piquants; la seconde, plus haute et arrondie, est souple. Les écailles sont bien visibles; le dos est gris-vert à grisvert foncé, les flancs vert clair et le ventre blanc; cette robe, à dominante verte, est semée de petites taches noires en rangées parallèles. Chaque opercule porte une tache foncée à son angle supérieur. Dans son aire d'origine, il atteint une taille relativement importante: jusqu'à 10 kg; mais en France, un black bass de 3 à 4 kg est plutôt rare; bonne taille courante : 1,5 à 2 kg. Il est courament appellé " Bass ".       Comportement :     Le black bass vit indifféremment en rivière ou en lac, pourvu que l'eau n'y soit pas trop froide: au moins 18 °C au printemps. C'est ce qui explique qu'on le trouve essentiellement dans la moitié sud de la France, ainsi que dans les rivières lentes du bassin de la Saône et plutôt dans les étangs et les lacs, dans les canaux ou les cours d'eau au courant lent. À la belle saison, il se tient dans les faibles profondeurs, dans les secteurs riches en herbiers, nénuphars et roseaux, mais dès les premiers froids, il commence à descendre progressivement vers les fonds plus importants. La première clé du comportement du black bass semble être la recherche permanente de sa «température de confort», qui régit ses déplacements (verticaux au fil des saisons et horizontaux au long d'une journée) ainsi que ses périodes d'activité alimentaire. Il est connu pour être d'humeur très fantasque, pouvant bouder tous les appâts et tous les leurres qu'on lui passe devant le nez, tandis qu'il se tient absolument immobile, bien visible, sous quelques décimètres d'eau; d'autres jours, il saute sur tout et n'importe quoi, au point qu'on peut en capturer plusieurs dizaines sans changer de place en quelques heures! La seconde clé est la diversité de son régime alimentaire. Il se reproduit de fin avril à début juin, le mâle élaborant un nid sur fond de gravier ou de sable, puis, une fois que la femelle y a déposé ses neufs, gardant ces derniers et ensuite les tout jeunes alevins contre les prédateurs. Malgré cela, la fraie ne réussit que très irrégulièrement et c'est sans doute ce qui explique l'instabilité des peuplements de black bass, que l'on ne parvient à maintenir, bien souvent, qu'au prix de réalevinages répétés.       Régime Alimentaire :   Chasseur de petits poissons qu'il poursuit jusqu'à la surface, fouisseur d'écrevisses sur le fond, friand de grenouilles qu'il va chercher jusque sur les nénuphars, le black bass est aussi grand consommateur de vers de terre, de têtards, de larves, d'insectes terrestres se débattant à la surface, etc.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

__BM__