AU VIF

 Pêche du black bass au vif

 

Le Matériel Canne à lancer léger de 2,30.
Moulinet Tambour fixe
Nylon de pêche : 24 à 28/100

 

Ce n'est pas le mode de pêche de prédilection du Black bass ( Le Black bass aux leurres étant meilleur ), mais essayez la pêche à la Grenouille, c'est incroyable !!!!

 

 

Le black bass au vif -poisson-

Le matériel et les montages sont sensiblement identiques à ceux décrits pour la pêche à la ligne flottante de la perche. Le vif est lancé en direction des postes présumés puis déplacé au bout de quelques minutes de poste en poste. Il peut être immergé à fond, l'hiver, sur une plombée coulissante. La perche-soleil constitue un vif très apprécié. Il faudra toutefois privilégier les petits vifs, un vif trop gros sera delaissé, préférez les petits poissons comme le gardon ou le rotengle de 8-9 cm maximum, le goujon est un excellent vif pour la pêche du black bass au vif.


Le black bass au vif -L'écrevisse-

L'écrevisse, eschée à un hameçon simple n° 4, est propulsée à proximité des postes à l'aide d'un buldo, puis ramenée lentement. On peut l'utiliser avec bonheur selon la technique de la 'tirette' . Il s'agit là d'un excellent appât, très prisé du black bass, surtout l'écrevisse américaine (la seule dont l'emploi est autorisé), dans les tailles 5-7 cm. Les sujets à carapace molle sont spécialement appréciés.



Le black bass au vif -Grenouille-

Attention il est interdit de pêcher à la grenouille dans certaines régions.
C'est le roi des appâts naturels en période estivale. Le black bass se donne tant de mal pour la capturer qu'on ne peut nier la véritable fascination qu'exerce sur ce prédateur le sympathique amphibien. La grenouille permet, de fin juin à mi-septembre en général, selon la législation, de capturer les black bass qui se tiennent juste sous la surface, embusqués parmi les nénuphars. L'une des meilleures manières de la présenter et de contrôler son travail est de l'escher à un hameçon simple n° 4 à 5 (dans ce cas, les deux lèvres sont clouées) fixé à une potence de 20 cm dont le noeud de jonction avec le corps de ligne est situé à 1 m environ d'un buldo peu rempli d'eau. L'appât est propulsé avec douceur, puis ramené parmi les nénuphars en le faisant sautiller. La touche est spectaculaire, le bass bondissant hors de l'eau pour s'emparer de l'amphibien convoité, en effectuant parfois des chandelles stupéfiantes. Le ferrage est souvent instantané, sans intervention du pêcheur.




Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×