AUX LEURRES

Pêcher le sandre aux leurres

 

                                                           

Le Matériel
Sandre au leurre
Canne Lancer Léger ou Mort Manié de 2,50m à 3,20 m
Moulinet Tambour fixe léger
Nylon de pêche : 26 à 30/100

 

Le sandre montre une étonnante faculté d'adaptation aux leurres, dont il apprend très vite à se méfier !

 

Les leurres souples

Sandre au leurre

Voici quelques années, l'apparition des leurres souples a ouvert des horizons nouveaux aux pêcheurs de carnassiers. 
Ces petites formes gélatineuses et aberrantes proviennent des États-Unis où elles ont été créées pour la pêche du black bass. Efficaces, d'un emploi fort simple, d'un prix d'achat modique, elles présentent d'autres avantages : 

- La hampe de l'hameçon, dirigée vers le haut du leurre, permet de pêcher sur des fonds très encombrés qui interdisent l'emploi de tout autre leurre ;
- Le leurre souple prend le relais de techniques confirmées en pouvant provoquer l'attaque d'un sandre chipoteur, «forcer la main» d'un poisson que l'on sent mordeur mais méfiant;

.les ondes de pression émises n'ont jamais été aussi proches de la réalité, identiques à celles d'une proie habituelle qui se déplace en milieu liquide.
Mais le sandre a appris à se méfier du piège. Et ils présentent des inconvénients pour la pêche du Sandre :

 - L'hameçon plombé en tête et destiné au leurre souple, à hampe longue, confère une trop grande rigidité à l'ensemble, d'où ratés ou décrochages.

- La plombée, qui n'est pas interchangeable, signifie l'impossibilité d'adapter le lest à la profondeur prospectée. De plus, à chaque type d'hameçon plombé correspond une longueur précise que l'on ne peut varier.

 

Le leurre souple, frétillant, est attractif dès son entrée dans l'eau. On augmente toutefois ses chances en lui imprimant de la pointe de la canne des saccades et des tirées qui le font progresser sur le fond par petits bonds et glissades, à la manière d'un poisson mort. On doit conserver les yeux rivés sur le fil lors de l'immersion et de la chute jusqu'au fond, l'attaque pouvant avoir lieu lors de la descente. Dans les secteurs très encombrés, il est intéressant d'effectuer un travail de dandine lente.



Les leurres métalliques

Sandre au leurre

La cuiller tournante ne semble pas donner des résultats constants ni très satisfaisants. Les ondulantes seraient meilleures, car elles travaillent près du fond, sans toutefois jamais égaler les leurres souples. Les meilleurs leurres métalliques sont les montures en tandem Jig, cuillers tournantes assorties de leurres souples. Il existe également une autre manière de pêcher le sandre au leurre métallique: la dandinette, qui permet de guider un leurre dans l'enchevêtrement de branchages immergés. Utilisées ainsi, les cuillers de traîne en mer sont parfois très efficaces, ainsi que les «zazous». Cette technique se pratique en bateau, sous le scion. Le leurre est animé verticalement au fond sur une hauteur de 50 cm, puis latéralement.
Le poisson d'étain peut être également utilisé, ainsi que le leurre norvégien Sting Silda. Il est dommage que cette pêche au milieu des obstacles, qui récompense les plus audacieux, soit si peu pratiquée en France.



Les poissons-nageur

Sandre au leurre

Ce sont surtout les modèles grands plongeurs (Shad Rap 7 ou 9 cm), descendant à la verticale lors d'une récupération rapide, qui donnent les meilleurs résultats. Ce travail de tirées et de relâchés permet ainsi de prospecter les fonds moyens des lacs de barrage. Les poissons-nageurs peuvent être très efficaces dans les courants des fleuves et rivières, mais c'est surtout en traîne (interdite en France) dans les eaux libres qu'ils sont performants.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×